mercredi 28 novembre 2012

Que pensent les élèves de PL du film A bout de course ?


Le film,en provenance des États Unis s'avère être une référence en matière des œuvres de Sydney Lumet. En 1988, le film dramatique attire grâce avec ces têtes d'affiche (River Phoenix,Christine Lahti et Judd Hirsch).



Synopsis :
L'intrigue concerne le personnage principal, Mickaël (incarné par River Phoenix) qui n'en peut plus de changer constamment de ville, à cause d'un attentat causé par ses parents, qui avait pour but de mettre fin à la guerre du Vietnam. Il finit par s'attacher à son nouveau lieu de résidence, et plus particulièrement a une résidente, Lorna Phillips (Martha Plimton).

Notre avis:
On a aimé. En effet, le film s'avère être une référence dans la matière. Malgré quelques passages creux et manquant d’intérêts, le film dans son ensemble reste bon, la chute surprend particulièrement, et fait parfaitement resplendir le fameux « Happy end » Américain.
Pour rester dans le style Américain, la plupart des images sont filmées en gros plans pour mieux centrer l'action sur l'émotion des personnages.
Le film a largement été récompensé par le Golden Globe du meilleur scénario en 1988.

Dylan Bezzazi et Stéphane Bertaiola

 
Synopsis: En 1970, Arthur et Annie Pope ont ravagé un laboratoire de recherche sur la Napalm pour protester contre la guerre du Vietnam. Depuis, ils sont en perpétuelle cavale. L'ainé, Danny tombe amoureux de la fille de son professeur de musique. Il devra faire un choix entre le piano et sa famille qu'il ne reverra peut être jamais.
Notre avis: Nous avons trouvé ce film assez intéressant, émouvant et à la fois entrainant. Nous avons aussi remarqué que les rôles étaient bien définis. Arthur, le père domine et dirige, Harry le petit, aime faire des blagues et amuse la famille. Danny, lui, est plus discret et soutient beaucoup sa mère. De plus, il y a une grande complicité dans cette famille comparée à celle des Philipps qui eux, sont très tendus et froids. Malgré cela, nous avons ressenti quelques moments d'ennuis comme les morceaux de piano, et à cela s'ajoute un manque de suspense. Du point de vue technique, nous avons relevé l'éclairage, au moment des scènes tristes, qui était moins important qu'au moment des scènes joyeuses.

Drucilla GIES, Anthony MORGHESE et César LAMBRON

 
Nous avons beaucoup apprécié ce film, car l'histoire est vraiment très intéressante il y a une sorte d'émotion par rapport à la famille qui est très unie malgré les fuites perpétuelles. Certains passages sont très longs mais on arrive à rester dans le film. Ce film nous montre la dure vie d'un enfant poursuivi depuis ses 4 ans. Il y a aussi de très belles scènes, comme celle de l’anniversaire de la maman de Danny, celle de la rencontre de Danny et Lorna Phillips ou encore les retrouvailles entre sa grand mère et lui. Après ces scènes, on pense avoir vu le plus touchant mais c'est sans compter sur la scène de fin qui est très déchirante. Dans un premier temps, il y a la séparation entre Danny et Lorna puis l'adieu avec ses parents.
Pour conclure on voudrait souligner le courage de Danny de suivre ses parents à cet âge, d'avoir tout avoué à Lorna et d'avoir affronté son père pour qu'il puisse enfin vivre sa vie comme il le désirait. 

Maël Dinche et Mathieu Guibert.

Synopsis
Dans les années 70, Arthur et Annie Pope sont des militants. Ils ont perpétré un attentat dans un laboratoire de napalm. Un gardien se trouvait sur les lieux et a été aveuglé et paralysé. Accompagnés de leurs deux fils, les Pope sont en fuite depuis quinze ans, changeant régulièrement de nom et de ville. Leur fils de 17 ans, Danny, est un pianiste talentueux qui a la possibilité d'avoir une grande carrière. Tout change lorsqu'il tombe amoureux de Lorna, et se rebelle contre ses parents qui l’ont obligé à fuir toute sa vie . 

Critique
Il y avait plus ou moins de suspense car on se demande s'il va quitter ses parents pour les études ou rester avec eux. La scène dans le restaurant est émouvante car ce sont des retrouvailles entre une fille et son père. Les gros plans renforcent leurs émotions et leurs pleurs paraissent sincères. Ensuite, la musique était cohérente avec le thème du film. La musique représente aussi un échappatoire permettent a Dany de s'évader de tous ses problèmes.

Même avec un budget modeste, le réalisateur a réussi a créer une histoire émouvante et sincère. Ce film dénonce la société américaine et parle aussi des scènes de tous les jours en famille.

Rémi Montijano et Morgane Chardon

 


Synopsis: Un couple Annie et Arthur Pope, un couple d’activistes et leurs garçons sont recherchés par le FBI et doivent changer encore une fois de ville, d'identités, d'apparence. L’aîné des deux enfants Danny va s'attacher à sa nouvelle vie: tomber amoureux et développer son talent pour le piano.

Critique :
Nous avons bien aimé ce film car l'histoire est très intéressante. Le film présente une famille de fugitif unis malgré tout. Le scénariste nous fait sentir, par des plans rapprochés, voir de très gros plans, les émotions de Danny. Sydney Lumet nous expose deux familles totalement différentes : les POPE, unis dans un contexte difficile, ayant peu de moyens financiers et les PHILLIPS, moins soudés, et ayant de très bons moyens financiers. On peut remarquer que lorsque Danny est avec sa famille ou réfléchit sur son passé l'image devient sombre : cela peut faire penser à sa vie cachée, son secret. La présence de Lorna redonne de la lumière à l'image ce qui fait penser qu'elle conduit Danny vers le bonheur.

Niuatokelau Hautaulou , Audrey Robino, Fouzia Miloudi


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire