mercredi 3 décembre 2014

La vierge, les coptes et moi vu par les TOBM


 
LE FILM SUR L’IDENTITÉ … analyse de "La VIERGE, les COPTES et MOI » par les TOBM en classe de français de Mme Braun.

Un film de Namir Abdel Messeeh








Synopsis: Des références identitaires fortes dans ce film, dès le pré-générique, nous plongent dans un milieu familial original, et une communauté, les chrétiens Coptes. Le film va donc parler des racines familiales de la famille de Namir, qui plus jeune en rejetait une partie (la religion). Il y a une profonde croyance à la vierge Marie, très forte qui soude cette communauté. Les rites (tatouage) sont très présents pour créer l’identité Copte, en plus de celle égyptienne.

          A quel genre appartient le film ?
    Le genre de document est celui d'un reportage car le film nous parle de la vie en Égypte mais c'est également une fiction : il refait une scène d'apparition de la Vierge avec des acteurs.
    Relevez les personnages principaux et leurs liens.
    Dans le film il y a la mère de Namir qui ronchonne car elle n'aime pas que Namir filme la vie en Égypte. Namir a plutôt bon caractère.
    Comment filme-t-il les relations entre Coptes et Egyptiens ? La vie en Egypte ?
    Le film nous dit que les Musulmans et les Coptes sont des frères, mais il y a tout de même des petites tensions entres les deux religions. 

    Comment la question de l'identité est-elle traitée ?
    L'identité des Copte se voit avec des tatouages : il se font tatouer des croix sur leur bras, signe de leur croyances. Namir a une identité Égyptienne : il n'a aucun problème avec son origine alors que sa mère, oui. Elle est contre le tournage du film en Égypte à cause de la pauvreté des gens et de sa famille.
    Mon point de vue personnel : Tout d'abord je n'ai pas aimé voir un documentaire sur Égypte. Ensuite la façon de tourner le film est mal faite : c'est un film sans action, on s'ennuie beaucoup. Enfin je n'ai pas aimé le thème de l'apparition de la Vierge : on voit trop que ce n'est pas du tout la Vierge lors du montage et des effets spéciaux. Ce n'est pas assez pas assez détaillé.
      Alexis Chafino

    Le film est une fiction sur la vie des coptes en Égypte, mais réalisé comme étant un documentaire. Les personnages principaux sont Namir et sa mère, ils sont très proches et très francs l'un envers l'autre. La mère aide Namir à réaliser son film, c'est une « mère poule ». En Egypte, les musulmans sont majoritaires, les coptes sont la minorité chrétienne, il y a de fortes tensions entre les deux religions, mais un rapprochement aussi avec la croyance en la Vierge marie.
    C'est un film est réalisé avec des montages, des effets spéciaux et un équipement précaire. Un film a « petit budget » !
    Namir est d'origine Égyptienne : il est né et a vécu très peu de temps là-bas, où le reste de sa famille vie encore.Les tatouages peuvent être des symboles d'appartenances à une religion : la croix sur le poignet pour les coptes, et une marque sur le front pour les musulmans (qui se fait lorsqu'ils prient). 
    Conclusion. Mon point de vue personnel Tout d'abord le film est trop porté sur le genre documentaire, il manque beaucoup d'intrigue, et certaines scènes sont trop longues.Ensuite je trouve que le scénario n'est pas original, pas assez drôle, tout ce que la mère de Namir lui reproche  dans le film !!...Enfin la qualité d'image n'est pas assez élevée pour les films de nos jours. La technique, les plans, auraient pu être plus développés, mais l'histoire est émouvante avec la famille soudée de Namir. 
    Debus Romain

C'est un documentaire sur l’Égypte, Namir interroge les gens du village ; et une fiction : il crée l’apparition de la Vierge. Le personnage principal est un fan de fiction, ou d' histoire surnaturelle. Il est prêt à tourner une scène de miracle ! Il est d' origine Égyptienne. Namir est accompagné de sa famille, sa mère, sa grand mère, quelque cousins de son bled en Égypte, et des amis proches. Namir décide de partir en Égypte pour tourner un film sur la vierge qui est apparue dans les année 60 – 70. Dans un premier temps, il décide de s' adresser aux passants qui auraient assisté à l' apparition de la Vierge, durant quelques heures, et sans résultat. Quelques jours après, il décide d' aller dans son bled chez sa famille, sa grand mère... Mais sa maman ne le soutient pas, elle ne veut pas que famille soit filmée, elle veut les protéger du risque que les vidéos soient vues par tout le monde. Mais il n'écoute pas sa maman, et fait ce qu'il a envie de faire, son film. Avant qu'il puisse terminer son film, son producteur l'abandonne car il a appris que son film portait sur sa famille. Namir tente d'appeler sa mère, en espérant qu' elle va l'aider pour terminer le film. Après une longue discussion, sa maman finit par céder, et décide de le rejoindre en Égypte pour l' aider à terminer.
Ismael Oumalek

A quel genre appartient le film ?
Le film est un genre documentaire car il y a des explications sur les religions mais il et aussi une fiction car il en fait son propre film. 
Relevez les personnages principaux et leurs liens. La relation entre mère-fils est très spéciale : la mère est très « maman poule ». 
Comment filme-t-il les relations entre Coptes et Égyptiens ? La vie en Égypte ?La relation entre les musulmans et les coptes est tendue, ils ne s'entendent pas du tous. 
Que pensez vous de la réalisation ? Du montage ? Namir fait son tournage n'importe comment : il fait tout dans le désordre c'est ce que reproche sa mère. 
Comment la question de l'identité est-elle traitée ? Namir est né en Égypte : il a déménagé en France . Mais il n'a pas de problème comme sa mère, il n'a pas honte de sa famille car elle est pauvre. Il est fier d'être aussi égyptien. 
Mon point de vue personnel : Le film est très spécial, il parle d'un sujet pointu : une apparition miraculeuse de la Vierge. La base du base du film est bien, mais il n'y a pas assez de technique: le montage est simple, il manque de travelling. Ensuite Namir et sa mère ont un humour très spécial : Namir a le sens de l'humour mais sa mère pas trop. Le seul aspect positif c'est qu'il a fait tout ça pour sa mère.  
Yann Delcambre

 
A quel genre appartient le film ?
Ce film est un documentaire car Namir va filmer la vie des gens. Il va se préoccuper de la vie des gens en Égypte. La fin du film est de la fiction car Namir recrée une scène d'apparition de la vierge tout en filmant le quotidien du village et sa famille. 
Relevez les personnages principaux et leurs liens. 
Namir est sa mère sont d'origine Française, égyptienne, et copte. Ils entretiennent une relation assez proche car sa mère est présente pour lui et va l'aider a finir son film. En effet, son producteur va le « lâcher » parce que Namir a besoin de plus de temps pour finir son projet qu'il commence à trouver absurde ! 
Comment filme-t-il les relations entre Coptes et Egyptiens ? La vie en Egypte ? 
Les relations entre les coptes et les musulmans ne sont pas très bonnes car ils sont en rivalité. La vie en Égypte est assez rude : ils travaillent tous les jours sans pouvoir profiter de la vie, ils vivent dans des conditions très rudes et très pauvre : village sans route, aucune infrastructure. Il n'y a pas d’électricité partout : dans le film, ils vont même jusqu'à voler du courant électrique pour éclairer les décors. 
Mon point de vue personnel : Malgré un bon début d'histoire, le film est trop lent, ennuyant : il n'y a pas d'actions
Damien Frederiks
Ce film est un documentaire qui montre comment les Égyptiens vivent et aussi c'est une fiction car il invente sa propre histoire en re-créant l'apparition de la vierge Marie. La relation entre Namir et sa mère est un peu tendue car elle ne veut pas qu'il filme les membres de sa famille car ils sont pauvres. La mère de Namir est franche et reste campées sur ses positions ce qui provoque de petits conflits.
Que pensez de l'histoire? du film?
Les coptes et les musulmans se sont pas en très bon termes.Il fait un montage à l'aide d'un logiciel sur ordinateur et il tourne l'aide d'une petite camera portée. Namir ne veut pas faire apparaître sa religion sur sa carte d'identité et cela cause une dispute dans sa famille. Contrairement à sa mère qui ne veut pas qu'on filme sa famille pauvre, il fait ce film pour découvrir si la vierge est réelle et filmer sa famille. Malheureusement il ne va pas réussir à découvrir la « vérité ». 
Conclusion. J'ai trouvé ce film ennuyeux. Ce n'est pas facile de devoir lire les sous-titre en français.  
Lucas LAUNAY 


    Ce film est un documentaire sur la famille de Namir et sur les coptes. Il parle beaucoup de sa religion et de la relation entre les coptes et les musulmans.
    Les relations entre Namir et sa mère sont très fusionnelles. Sa mère est très franche tandis que Namir l'est plutôt moins.
    Les coptes et les musulmans ne s'entendent pas, car ils sont en rivalité, mais ils sont tous unis par la Vierge. Namir est franco égyptien. Namir ne veut pas que sa religion apparaisse sur sa carte d'identité. Sa mère ne veut pas que sa famille soit filmé par honte. Il fait ce film pour montrer la pauvreté en Égypte.
    Mon point de vue personnel
    Je n'ai pas aimé ce film car il est trop lent et il n'y a pas assez d'action ou de suspense.
    PHOBERE MELVIN



    C'est un documentaire sur l'Egypte, il interroge les gens du village ; et une fiction : il crée l’apparition de la Vierge .
    Relevez les personnages principaux et leurs liens. Namir est têtu et la mère de Namir a un fort caractère, elle est franche, leur relation est spéciale. Namir s'est « engueulé » avec sa famille pour la question de son origine religieuse car il ne veut pas mettre son origine sur sa carte d'identité.
    Comment filme-t-il les relations entre Coptes et Égyptiens ? La vie en Égypte ?  La relation entre les coptes et les musulmans est froide : ils ont de fortes tensions à cause de la politique. Les conditions de vie en Égypte sont dures car la pauvreté se fait ressentir.
    Que pensez vous de la réalisation ? Du montage ? On voit qu'il fait le montage sur l'ordinateur. Il fait son film sur la Vierge Marie et il tourne des scènes de son film à l'envers, puis nous montre que le montage remet tout dans l'ordre
    Comment la question de l'identité est-elle traitée ? Namir est Égyptien et français. Il na pas honte de ses origines au contraire. Il a fait ce film pour montrer la pauvreté en Égypte et puis faire son enquête sur l'apparition de la Vierge.  
    Conclusion. Mon point de vue personnel Tout d'abord le film était un peu drôle mais il n' y avait pas d'action : certaines scènes étaient longues et ennuyantes. Ensuite l'histoire était bien cherchée : faire un documentaire sur son village et recréer l'apparition de la Vierge marie,Enfin j'ai remarqué qu'il insistait trop sur le documentaire car la mère de Namir regardait souvent la caméra. Cependant Namir a fait un travail sur la lumière qui apparaît souvent dans son film et dans le montage. Il a vu la lumière dans les cassettes vidéos, symbolisant l'apparition et a reproduit cette lumière dans une scène avec le stade, en parallèle. 
    SOYER ANTHONY
     




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire