mardi 15 janvier 2013

Elèves jurys du 16ème festival du prix du court-métrage de Fréjus


Les Premières logistiques ont fait parti du jury du 16ème festival du prix du court-métrage de Fréjus le vendredi 11 janvier.
La classe a préalablement visionné et analysé les films sélectionnés. Les élèves ont rédigé une critique du film qu’ils ont préféré.

UNE MATINÉE RICHE EN DÉBAT ET EN RENCONTRE : rencontre avec Daniel Prévost, président du jury


Le 11 janvier 2013 les élèves de la classe ont visionné les 6 films en compétition au théâtre Le Forum de Fréjus. Après la projection, les responsables du festival ont répondu aux questions de la salle et recueilli les premières impressions des élèves. Les organisateurs ont expliqué leurs critères de choix entre les 400 films internationaux visionnés. Ils ont brièvement défini et expliqué ce qu’était le court métrage, banc d’essai pour les réalisateurs, soutenu parfois bénévolement par de grands comédiens comme Michael Fassbender acteur dans le court-métrage Pitch black heist.



Les 4 classes jury sont parties ensuite délibérer et ont donné leurs arguments pour justifier leurs choix. Her name is crazy l’emporte avec 43 voix, suivi par Si tu veux revoir ta mère avec 11 voix, Pitch black heist obtient 5 voix.
Le choix des élèves de la classe a évolué par rapport au travail préalable effectué au lycée.  

Le comédien Daniel Prevost, président du jury 2012 du festival, est venu saluer les jeunes lors des débats.











Un enseignant demande aux élèves ce que leur a apporté cette expérience de jury. Des élèves expliquent :"voir les films autrement et mieux comprendre le travail réalisé derrière le film".

Les élèves qui remettaient le prix sur scène le soir avaient rédigé leur texte après la projection.    


 REMISE DES PRIX AU THEATRE LE FORUM

VAINQUEUR:  Pour la sélection Hermès, le prix des jeunes a été remis au film Her Name is crazy, tout comme le prix du public.
A 20h30, les jeunes ont remis sur scène le prix. Deux élèves de PL ont représenté la classe et le lycée: Audray Robino et Niu Hautaulu

Le jury professionnel a quand à lui récompensé le Trotteur et la ville Pitch black heist.





 










Dans Her name is crazy, qui a obtenu la majorité des suffrages des élèves, les élèves ont apprécié le lien avec la thématique « le jour où tout à basculé », la bascule ayant lieu pour les deux personnages, l’émotion dégagée par le film; la beauté de la lumière et des décors : le Grand Canyon américain sert de consolation à l’histoire tragique et douloureuse des personnages, ainsi que la réflexion sur la vie.

Véronique Grandjacques et Florence Braun
   
Her name is crazy   de Arnaud Sadowski et Loïc Pallard
Introduction :Her name is crazy, est un drame romantique abordant des thèmes comme la vie ou la mort, la renaissance ou la liberté. Ce film est un road movie car l'histoire est un voyage.
Synopsis : Un écrivain raté, cherche à en finir. Lorsqu'il prend la route, il rencontre une jeune femme a première vue folle, elle l'aidera beaucoup à reprendre goût à la vie.
Le thème : La relation avec la thématique « Le jour ou tout a basculé » est totalement cohérente, c'est une renaissance pour l'écrivain se croyant raté; elle lui redonne goût à la vie, et lui permet de réécrire à nouveau. Cette rencontre est également importante pour Crazy, elle a réussi son pari de sauver une vie et devient célèbre.
Le scénario : L'histoire paraît cliché au début du film mais devient de plus en plus entraînante et émouvante. Nous apercevons souvent de larges plans panoramiques du désert du grand canyon. Le désert s'intègre presque comme un troisième personnage. Les fondus enchaînés montrent que les personnages commencent à tomber amoureux. Les voix entremêlées de Crazy et de l'écrivain racontent l'histoire de la jeune femme, c'est un passage assez émouvant.
Rémi Montijano et César Lambron

Her Name Is Crazy
Date de réalisation : 2012                           
Réalisateurs : Loïc Paillard  et Arnaud Sadowski
Nous avons choisi Her Name Is Crazy, car le scénario raconte une belle histoire d'une rencontre avec deux inconnus. Le fait que tous les deux veulent se suicider les rapproche sans le savoir. Un troisième personnage apparaît, le grand Canyon. Grâce à ce paysage, l'écrivain retrouve un sens à sa vie. Ils comparent la vie de travailleur dans leur bureau à celle d'Homme libre comme ils le vivent actuellement.
Le "jour où tout à basculé" est quand Crazy a écrit un texte dans le petit carnet de l'écrivain avant de disparaître. L'écrivain a refait sa vie en écrivant un nouveau livre qui parle de l'histoire de Crazy.
La musique du film est joyeuse au début, très rythmée et émouvante.
Mathieu GUIBERT Mathieu and Maël DINCHE.

Si tu veux revoir ta mère!
Si tu veux revoir ta mère est un court métrage comique, crée en 2011 par Xavier DEAUVIN, qui dure 9'40.
Synopsis: Un enfant ne peut jouer avec ses amis car il ne possède pas de vélo "cross". Il décide donc d'obtenir ce dont il a besoin à l'aide d'un moyen radical, il kidnappe "la Mère de Jésus", et fait du chantage à "Jesus" lui même, en vue d'obtenir ce qu'il souhaite.
Notre avis: Nous avons apprécié ce film car l'histoire est bien ficelée, le spectateur est tenu en haleine jusqu'à la fin de ce film. La chute est inattendue. Le rire est de mise lorsqu'on voit la vengeance du prêtre : on aime son sourire diabolique. La situation de la confrontation entre le prêtre et l'enfant est une parodie du Western. Les scènes comiques sont accentuées grâce à la manière de filmer (champ, contre champ) ou au rythme lent comme dans le début "duel" du Western. La bande sonore, quand à elle, accentue l'action (la mouche qui perturbe l'affrontement, la musique). 
Dylan Bezzazi et Stéphane Bertaiola
Si tu veux revoir ta mère
Si tu veux revoir ta mère est une comédie, réalisée par Xavier Dovin.
Le réalisateur développe le thème de la religion et la parodie du western.
C'est l'histoire d'un petit garçon habitant dans le sud de France. Il veut avoir un vélo pour suivre ses amis et il est prêt à utiliser tous les moyens pour obtenir ce qu'il veut.
Nous avons beaucoup aimé ce film car il est très agréable à regarder. La chute est spectaculaire et drôle : le prêtre donne le vélo mais avec les freins cassés ! Le contenu de l'histoire est très drôle.
« Le jour où tout à basculé » a lieu quand le petit garçon a enfin reçu son vélo. Les dialogues sont très bien écrits avec un rythme rapide. Le petit garçon qui a le rôle principal joue très bien. Le décor est réaliste. Au niveau technique, le champ contre champ nous fait beaucoup penser au Western ainsi que  grâce à la musique qui est très entraînante.

Audray Robino et  Niu Hautaulu
Le Trotteur

Le film le trotteur est un court métrage franco-canadien réalisé par Francis Leclerc et Arnaud Brisbois.
Introduction : Le trotteur est un film dramatique dont la source d'inspiration du film est fondé sur la différence d'un jeune homme et ses souffrances du passé.

NOTRE JUGEMENT : Le trotteur est un court métrage réalisé au Canada. Il utilise beaucoup de flash back: il y a des retours sur les moments où le jeune homme est humilié et brutalisé.
L'histoire est bien en rapport avec le thème du festival «le jour ou tout a basculé»: l'histoire du trotteur est celui d'un défi, une course que le garçon se lance face à une locomotive. La locomotive ressemble à un monstre inquiétant (bruit, vapeur noire, le sifflet, la taille imposante et un emblème qui montre un ange très puissant.). Avec ce défi, il veut prouver au village qu'il existe.
La fin est très mystérieuse; le trotteur laisse  notre imagination deviner la suite!
BILAN : On a voté pour ce film car il était époustouflant : les paysages et tout ce qui l'entoure.

 Drucilla GIES et Anthony MORGHES
                                                                

Articles de VAR MATIN



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire